Sammy Bertoliatti rejoint l’équipe Prôtis

(© Ch. Durand, CCJ-CNRS/AMU)
(© Ch. Durand, CCJ-CNRS/AMU)

C’est au détour d’un de ses nombreux voyages et un peu par hasard, que Sammy Bertoliatti a commencé sa carrière de charpentier de marine. Cet arlésien de naissance se destinait tout d’abord au design de site web ainsi qu’à la réalisation de supports multimédia. Après avoir sillonné l’Amérique du Nord depuis le Mexique jusqu’à Terre-Neuve, il part alors à la recherche, dans le sud de la France, d’un bateau traditionnel à restaurer pour faire le tour de la Méditerranée. Une recherche veine qui l’amènera finalement, au détour d’un voyage pour la mer Rouge à travers l’Egypte et Djibouti, à travailler sur les boutres du Yémen à côté de charpentiers yéménites. Il n’a alors aucune formation particulière de charpentier de marine. Situation à laquelle il va remédier en travaillant sur le chantier d’Albaola, réplique d’une chaloupe baleinière basque du XVIe s. découverte sur les côtes du Canada, ou bien encore aux ateliers de l’Enfer de Douarnenez. Une multitude de chantiers s’en suivront, parmi lesquels celui de Thérèse, petite chaloupe bretonne traditionnelle de 7m, que Sammy construira entièrement avec un ami et sur laquelle ils naviguent aujourd’hui.Attiré depuis toujours par l’archéologie, comme en témoigne son expérience sur Albaola ainsi que sur différentes fouilles d’Arles, Sammy a trouvé dans le projet Prôtis une opportunité de mélanger ses compétences de charpentier à celle du processus archéologique. « Construire une embarcation aussi complexe avec uniquement du bois et du lin et redécouvrir des techniques simples et ingénieuses ; c’est une expérience assez magique ! ».

 

Pierre Poveda

Coordinateur du projet Prôtis.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.