Une étape importante de la construction

20133456
Le chantier en pleine effercescence.

Avec l’achèvement du fond de carène une étape importante vient d’être franchie dans la construction du Gyptis. Après la pose des trois premières virures sur la charpente axiale, cette étape a conduit au contrôle des formes de la carène pour en vérifier la symétrie et corriger au besoin la géométrie des virures suivantes.

CCJ_0137108
Mise en place de la charpente axiale.

Pour en arriver là, la construction du bateau a débuté le 25 mars 2013 par la réalisation et la mise en place de la charpente axiale qui n’a pas posé de problème particulier. Puis, les bois nécessaires à la confection des trois premières virures ont été sélectionnés parmi la masse de bois disponible, stockée sur le terrain de la Marine Nationale, face au chantier naval Borg.

 

projet Protis, galbords
L’étuvage.

L’ajustage précis des trois premières virures a cependant rencontré des difficultés en raison du  ployage et du vrillage de leur extrémité. Il fallu pour cela recourir à l’étuvage pour ployer les bordages, puis à la flamme pour les ajuster. La plus grande difficulté fut atteinte au niveau des ribords (2e virures) dont l’ajustage des têtes dans les râblures s’est révélé particulièrement délicat. On atteint ici les limites du ployage des bois et il a fallu procéder à une succession de petits ajustages.

CCJ_0137019
Ligaturage entre la charpente axiale et les galbords
20133448
Stagiaire du lycée professionnel Poinso-Chapuis.

Une autre difficulté fut rencontrée au niveau du ligaturage entre la charpente axiale et les galbords qui s’est révélé relativement long et difficile en raison de la présence des joues de la quille empêchant l’utilisation d’une simple aiguille. Ce travail a bénéficié de l’aide de 3 stagiaires du lycée professionnel Poinso-Chapuis (Marseilleveyre). Le travail de ligature des virures suivantes s’est révélé beaucoup plus facile et a pu être effectué à l’aide d’une simple aiguille. Plusieurs étudiants de l’Université d’Aix-Marseille ont été affectés à la réalisation de ces ligatures.

L’ajustage des 3èmes virures s’est accompagné d’une légère ouverture des formes d’extrémité. Ce décalage, plus marqué à tribord qu’à bâbord, résulte vraisemblablement des différents ajustages ayant entraînés une succession de petits décalages. Néanmoins, cette légère ouverture des formes d’extrémités ne devrait pas beaucoup modifier la tenue à la mer du bateau.

20133554
La 3ème virure est entièrement en place.

Cette légère asymétrie de coque conduit cependant à rectifier et à retracer les virures supérieures et pour cela il a été nécessaire d’effectuer un relevé précis du fond de carène par relevé scanner. On notera que cette phase de contrôle de la carène, correspondant à la fin de la phase de réalisation des fonds, a pu être mise en évidence sur l’épave grecque archaïque Jules-Verne 9.

 

projet Protis, gabarits, membrures
Choix des bois pour les varangues par Pierre.

Parallèlement à ce travail, 7 varangues de fond sur 9 ont été réalisées avec les pièces de bois courbe provenant de la commune des Pennes-Mirabeau en vue de la consolidation des fonds et avant de procéder à la reprise de la suite du montage du bordé.

20133560
La 1ère varangue est installée.

 

À l’issue de cette étape, le 25 juin dernier, a eu lieu une réunion du Comité scientifique et technique qui a approuvé les travaux effectués et pris acte du calendrier prévisionnel. Selon ce dernier, il apparaît qu’en raison des problèmes rencontrés, le retard initial pris dans la mise en chantier ne pourra pas être comblé. Aussi, le lancement du bateau devrait intervenir entre le début et la mi-octobre.


patrice pomey

Directeur de recherche émérite CNRS; Ancien directeur du Centre Camille Jullian, Archéologie Méditerranéenne et Africaine, (UMR 6573), (Université de Provence - CNRS); Ancien directeur des Recherches Archéologiques Sous-Marines (Ministère de La Culture); Domaine recherche : archéologie navale et maritime; archéologie sous-marine; histoire des techniques; patrimoine maritime.

More Posts

Publié par

patrice pomey

Directeur de recherche émérite CNRS; Ancien directeur du Centre Camille Jullian, Archéologie Méditerranéenne et Africaine, (UMR 6573), (Université de Provence - CNRS); Ancien directeur des Recherches Archéologiques Sous-Marines (Ministère de La Culture); Domaine recherche : archéologie navale et maritime; archéologie sous-marine; histoire des techniques; patrimoine maritime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.