Venez nous voir

Le chantier est situé près des jardins du Pharo :
7 Esplanade du Pharo, 13007 Marseille


View Larger Map

ACCÈS  :
Bus : 81, 83, City navette – Arrêt : Le Pharo
Bus : 82, 82s – Arrêt : Le Pharo ou Pharo Catalans
Parkings :
Q-Park Pharo, 69 Impasse Clerville, 13007 Marseille
Omniparc, Impasse Clerville, 13007 Marseille

VISITES
Entrée libre à compter du 2 Avril 2013
Du lundi au vendredi,  10h-12h & 14h-17h

Visites accompagnées les mercredis après midi, 14h30-17h
(sauf les 1er et 8 mai)

Réserver votre visite : 07 53 61 05 14 ou mediation.protis@arkaeos.fr

Photographies et vidéo sous réserve d’autorisation

Blandine Nouvel

Ingénieure de recherche CNRS, responsable de ressources documentaires et chargée de la valorisation de l'IST au Centre Camille Jullian

More Posts - Website

Au prochain Salon de la valorisation en sciences humaines et sociales

CNRS logo filaire

L’institut des Sciences de l’homme et de la société du CNRS organise pour la deuxième fois son salon de la valorisation de la recherche en Sciences Humaines et Sociales.

L’Institut entend afficher à cette occasion la capacité des Sciences Humaines et Sociales à répondre aux attentes de l’environnement social et économique, et à participer à l’effort global d’innovation. L’INSHS souhaite aussi marquer son soutien à l’engagement de ses chercheurs dans les activités de valorisation, pour créer une dynamique nouvelle encourageant les initiatives des unités de recherche.

Cette année, 4 thématiques sont concernées :

  • Aménagement du territoire
  • Mise en valeur du patrimoine
  • Pédagogie et éducation
  • Expertise sociétale

Le projet Prôtis a soumis un dossier sur la thématique patrimoniale qui a été retenu.
Nous serons donc présents avec une exposition et un diaporama.  Nous aurons grand plaisir à vous rencontrer et vous expliquer notre démarche et les étapes du travail déjà réalisé ou encore à faire.

Rendez-vous les 16 et 17 mai 2013 à

Espace Charenton, 327 rue Charenton, 75012 Paris, stand B01.

Venez nombreux !!

Blandine Nouvel

Ingénieure de recherche CNRS, responsable de ressources documentaires et chargée de la valorisation de l'IST au Centre Camille Jullian

More Posts - Website

Partenaires et financeurs

Le projet est placé sous la direction du Centre Camille Jullian (UMR 7299, Aix-Marseille Université – CNRS) dont l’équipe d’archéologie navale a effectué l’étude des navires et a conçu le projet « Prôtis ». L’Université Aix-Marseille (AMU) assure la maîtrise d’ouvrage du projet et le CNRS apporte son concours scientifique. Il est fait appel au chantier naval Borg, labellisé « entreprise du patrimoine vivant », dernier chantier naval traditionnel de Marseille, pour la réalisation de Gyptis et à l’association Arkaeos pour participer à la gestion et à la coordination du projet.

Le programme a reçu le soutien de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (Aix-Marseille Université – CNRS), de l’Institut Méditerranéen d’Etudes Avancées (IMéRA) et de l’Institut Méditerranéen d’Ecologie et de Paléoécologie (UMR 6116, Aix-Marseille Université – CNRS). Il bénéficie du concours de l’Office national des Forêts (ONF), de la Ville de Gémenos (approvisionnement en bois) et de la Marine Nationale (prêt de terrain).

 

Conception, direction :

  • Centre Camille Jullian (UMR 7299, Aix-Marseille Université – CNRS – Ministère de la culture – Inrap)

Partenaires de la convention de partenariat scientifique :

  • Aix-Marseille Université (co-tutelle du CCJ) – maître d’ouvrage
  • CNRS, Délégation régionale PACA (co-tutelle CCJ) – concours scientifique
  • Conseil Régional Provence, Alpes, Côtes d’Azur – financement
  • Communauté urbaine Marseille-Provence-Métropole – financement

Mandataires :

  • Chantier naval Borg – construction
  • Arkaeos – coordination et gestion

Coproduction:

  • Marseille-Provence, capitale européenne de la culture 2013 – navigations

Financements :

  • Région PACA : 320 000 € HT – construction
  • Communauté urbaine Marseille-Provence-Métropole : 132 000 € HT – construction
  • Arkaeos : 40 000 € TTC – approvisionnement bois
  • Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (AMU – CNRS) : 10 000 € TTC – aide au montage du projet
  • Marseille-Provence 2013, engagement à hauteur de 50 000 € – navigations

Contributions :

  • Ville de Gémenos – approvisionnement en bois
  • Office national des forêts (ONF) – approvisionnement en bois
  • Marine Nationale – prêt de terrain
  • Communauté urbaine Marseille-Provence-Métropole –mise à disposition du local de construction

Blandine Nouvel

Ingénieure de recherche CNRS, responsable de ressources documentaires et chargée de la valorisation de l'IST au Centre Camille Jullian

More Posts - Website

Equipe projet

Patrice POMEY, Responsable du projet PRÔTIS, directeur du comité scientifique et technique
P. Pomey est aujourd’hui directeur de recherche émérite du CNRS, Centre Camille Jullian. Il a dirigé la Direction des Recherches Archéologiques Sous-Marines (DRASM – Ministère de la Culture) entre 1984 et 1991, puis de 2000 à 2008, le Centre Camille Jullian.
Spécialiste d’archéologie navale antique, il est responsable du programme d’archéologie navale et maritime du CCJ et a été responsable des fouilles et de l’étude des épaves de la place Jules-Verne (Marseille).

Pierre POVEDA, Responsable technique
Docteur en archéologie navale de l’université d’Aix-Marseille et plongeur professionnel classe IB, P. Poveda a soutenu sa thèse en 2012 sur  « Le navire antique comme instrument du commerce maritime : restitutions 3D, tonnage, qualités nautiques et calculs hydrostatiques des épaves : Napoli A, Napoli C, Dramont E et Jules-Verne 7 », sous la direction de M. P. Pomey. Il a participé, entre autres, activement à la fouille de l’épave Arles-Rhône 3.
Il supervise la construction de la réplique en liaison avec le chantier naval Borg.

Christine DURAND, Loïc DAMELET et Philippe GROSCAUX sont photographes au Centre Camille Jullian.
Avec Antoine CHENE, ingénieur de recherche honoraire du CNRS, ils ont en charge de la couverture photographique et vidéo de l’ensemble des étapes du déroulement du programme expérimental. Les archives ainsi constituées serviront aussi à la production de films pédagogiques autour du projet. Les photographies sont archivées dans la base iconographique du CCJ.

Blandine NOUVEL, Communication
B. Nouvel est archéologue et documentaliste de formation. Ingénieure de recherche au CNRS, Centre Camille Jullian, elle y est chargée de la valorisation de l’information scientifique et technique / Communication.

 

 

LDelavault_cwLucile DELAVAULT, Coordination administrative
L. Delavault est diplômée d’un Master en Archéologie. Elle a participé à plusieurs chantiers de fouilles maritimes et subaquatiques du Centre Camille Jullian.

 

 

Charles ARNULF, Gestion
Trésorier de l’association ARKAEOS, mandataire du projet Prôtis pour la gestion et la coordination, C. Arnulf veille à la bonne tenue des comptes du projet.

 

Ils ont contribué à la réalisation du projet :

S. Marlier

Sabrina MARLIER
Docteur en archéologie de l’Université de Provence, Aix-Marseille I avec une thèse sur les bateaux cousus antique de Méditerranée « Systèmes et techniques d’assemblage par ligatures dans la construction navale antique méditerranéenne » soutenue en 2005, Sabrina Marlier est donc spécialiste d’archéologie navale.
Elle a participé très étroitement aux débuts du projet Prôtis avant d’être chargée du sauvetage et de la muséographie de l’épave Arles-Rhône 3 au sein du Musée départemental Arles Antique à Arles.

 MicM. Rivalhel RIVAL
Michel Rival est spécialiste de charpenterie navale dans l’Antiquité. Il a participé aux activités du Bureau d’architecture navale du Centre Camille Jullian pour lequel il a réalisé jusqu’en 2003 de nombreux plans et dessins des épaves fouillées par le centre. Il est notamment l’auteur des relevés et des plans des épaves Jules-Verne 7 et Jules-Verne 9. Il a publié, seul ou avec P. Pomey, plusieurs ouvrages sur les épaves antiques de la Méditerranée.
Robert ROMAN
Charpentier de marine de formation et moniteur de voile, R. Roman est Ingénieur de recherche au CNRS. Il a été responsable du bureau d’archéologie navale, un atelier destiné à réaliser les relevés graphiques et les modèles tridimensionnels (maquettes et modèles d’étude) du programme d’archéologie navale et maritime du Centre Camille Jullian.
Aujourd’hui jeune retraité, R. Roman continue à suivre de près la construction de Gyptis.

 

Blandine Nouvel

Ingénieure de recherche CNRS, responsable de ressources documentaires et chargée de la valorisation de l'IST au Centre Camille Jullian

More Posts - Website

Prôtis à l’honneur

La dernière lettre d’information de l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS présente le projet Prôtis. Tout au long de ces pages, Patrice Pomey revient sur l’histoire du projet et les étapes de sa réalisation.

Pour lire la lettre en ligne : http://www.cnrs.fr/inshs/Lettres-information-INSHS/lettre_infoINSHS_12.pdf

Blandine Nouvel

Ingénieure de recherche CNRS, responsable de ressources documentaires et chargée de la valorisation de l'IST au Centre Camille Jullian

More Posts - Website

Episode 1 – Les approvisionnements en bois

accrocheFilm1ApproBoisL’idée de « mettre en boîte » le projet Prôtis s’est imposée dès le départ. Vous avez pu en découvrir des témoignages au fil des billets récents : la photo vient en appui à la description de chacune des phases techniques du projet. Réalisés par l’équipe de photographes du Centre Camille Jullian, ces clichés illustrent fort à propos les textes descriptifs des chercheurs.

Mais il manquait du mouvement ! Il est un complément que nous avons souhaité ambitieux : donner vie à ces moments et vous les faire partager. Ainsi, il est décidé très tôt la réalisation d’un film qui retracera le fil des expérimentations, la construction du navire et sa mise à l’eau. Une série de vidéos en constituent des premiers éléments. Pensée comme un feuilleton, la série ponctuera chaque étape clé du projet. L’ensemble est réalisé par Antoine Chené d’ORAC VIDEO, sous la direction de Patrice Pomey bien sûr, avec la complicité de tous les acteurs de Prôtis.

Voilà le premier opus que nous vous donnons à voir. Il porte naturellement sur l’approvisionnement du bois, depuis la sélection des arbres selon leur essence, leur taille et la forme de leur parties aériennes (tronc et houppier). Il montre le travail des élagueurs puis le transport sur le lieu de stockage. En attendant la suite…

Pour citer ce film :

  • Projet Prôtis, 1. Les approvisionnements en bois. Réalisation Antoine CHENE pour ORAC Vidéo ; sous la dir. de Patrice POMEY. Aix-en-Provence : Centre Camille Jullian, avril 2011.  Vidéo numérique format mov (5 min, 44 sec). [En ligne], mis en ligne le 9 mai 2011, consulté le [VOTRE DATE DE CONSULTATION]. URL : http://protis.hypotheses.org/322

Blandine Nouvel

Ingénieure de recherche CNRS, responsable de ressources documentaires et chargée de la valorisation de l'IST au Centre Camille Jullian

More Posts - Website

Archaeonautica en ligne

Archaeonautica est LA collection scientifique française sur l’archéologie maritime.

Elle est créée en 1977 par le CNRS et le Ministère de la Culture à l’initiative de chercheurs du Centre Camille Jullian.

Elle publie des recherches d’archéologie sous-marines ou, plus généralement, subaquatique, de la Préhistoire à l’époque moderne. Elle est aussi destinée à accueillir des études d’archéologie maritime et d’archéologie navale, d’histoire maritime et d’histoire économique. La collection comprend aussi bien des numéros composés d’articles variés que des monographies. Des contributions en langues étrangères peuvent y trouver place.

Nous avons le plaisir d’annoncer que la collection est disponible en texte intégral sur le portail Persée depuis le n°1, 1977 jusqu’au n°14, 1998. La barrière mobile, c’est à dire le délais de mise en ligne des textes complets, est fixée à 3 ans.

Pour en savoir plus sur la collection, consultez les pages de la collection sur le site du Centre Camille Jullian

Blandine Nouvel

Ingénieure de recherche CNRS, responsable de ressources documentaires et chargée de la valorisation de l'IST au Centre Camille Jullian

More Posts - Website

De voiles en conférences

Cet été 2010, l’équipe de PRÔTIS était « sur le pont » pour présenter le projet au grand public. Plusieurs conférences ont également été données par P. Pomey (Rotary club d’Aix-en-Provence, Voiles du Vieux Port, Salon du Patrimoine au Carrousel du Louvre) ou S. Marlier (Arelate) pour présenter PRÔTIS :

les Voiles du Vieux Port à Marseille, 17-20 juin, où le projet Prôtis avait un stand de présentation, avec la maquette du bateau Prôtis, ouvert pendant toute la durée de la manifestation

– les Journées du Patrimoine, 18-19 septembre

– le festival Arelate, 28-29 août

Présentation du projet PRÔTIS par P. Pomey (CNRS) dans le cadre des Voiles du Vieux Port lors d’un cocktail organisé par la mairie de secteur des 1er et 7ème arrondissements, en présence de son maire, P. Mennucci (Photo R. Sabouraud)
Présentation du projet PRÔTIS par S. Marlier au public du festival Arelate (Photo F. Denise)
Présentation des activités du bureau d’archéologie navale du CCJ et du projet PRÔTIS au festival Arelate (Photo Arkaeos/S. Marlier)
Présentation du projet PRÔTIS au chantier naval BORG, Marseille dans le cadre des Journées du Patrimoine (Photo Arkaeos/S. Marlier)
R. Roman présente le projet PRÔTIS à des collégiens de Marseille (photo Arkaeos/S. Marlier)

Blandine Nouvel

Ingénieure de recherche CNRS, responsable de ressources documentaires et chargée de la valorisation de l'IST au Centre Camille Jullian

More Posts - Website

Les aléas…

A grand projet, grande équipe ! Quand on réunit des hommes et des femmes dont certains sont des « intermittents de la recherche », c’est-à-dire contractuels, on court le risque qu’ils trouvent ailleurs une stabilité professionnelle qu’il n’est pas possible de leur garantir.

(© photo -Ant, 2009)

Risque assumé, puisque nous sommes ravis que Sabrina Marlier qui assurait jusque-là la coordination de PRÔTIS ait trouvé sur d’autres rives arlésiennes un poste qui satisfait ses goûts des grands projets navals.

Nous aurons certainement l’occasion de revenir avec elle sur la question, puisqu’elle rejoint en janvier le Musée départemental Arles antique pour travailler sur la sauvegarde de l’épave Arles-Rhône3. Elle continue néanmoins à faire partie du comité scientifique de PRÔTIS. Toute l’équipe Prôtis la remercie chaleureusement pour l’énorme travail qu’elle a accompli depuis l’origine même du projet dont elle était l’une des chevilles ouvrières.

Pour ce qui est de la suite de la coordination, la relève devrait être prise dans le courant du premier trimestre 2011. Et nous en reparlerons !

Blandine Nouvel

Ingénieure de recherche CNRS, responsable de ressources documentaires et chargée de la valorisation de l'IST au Centre Camille Jullian

More Posts - Website

Prologue

L'arrivée des phocéens à Marseille. Fresque de Poulain. Doc. musée histoire Marseille

Il y a 2600 ans, Prôtis et ses compagnons, après avoir longuement parcouru les mers depuis Phocée en Asie mineure, mouillaient leurs navires dans les eaux abritées du Lacydon. Du mariage de Prôtis avec Gyptis, la fille du roi local des Ségobriges, Nannus, allait naître Masssalia, la cité phocéenne, la plus ancienne ville de France.

Fondée par des hommes venus de la mer, Marseille affirmera tout au long de son histoire sa vocation maritime. La mer est son territoire et sa destinée : c’est de la mer qu’elle tire ses richesses et c’est sur elle qu’elle fonde sa réputation, comme le soulignaient déjà, dans l’Antiquité, Hérodote et Strabon.

2600 ans plus tard, les fouilles de la place Jules-Verne faisaient revivre ce passé maritime le plus ancien en mettant au jour, au milieu des vestiges du port antique, les épaves des navires des petits-fils de Prôtis et Gyptis. On y trouve, symboliquement, un petit voilier de commerce qui fut l’instrument de l’expansion maritime de Marseille et une grande barque côtière utilisée pour la pêche au corail.

2600 ans plus tard, l’équipe d’archéologie navale du Centre Camille Jullian (Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, Université de Provence-CNRS), chargée de la fouille et de l’étude des épaves, conçoit un projet ambitieux : faire revivre et naviguer à nouveau ces bateaux construits au VIe siècle avant J.-C. par les descendants des premiers colons phocéens.

Plus qu’une simple reconstruction “à l’identique“, c’est un véritable projet d’archéologie expérimentale, fondé sur des bases scientifiques rigoureuses, qui est proposé. En liaison avec le chantier traditionnel de construction navale Borg établi à Marseille, l’équipe prévoit de construire des répliques navigantes des deux bateaux selon les procédés et les techniques de construction en usage à l’époque et en retrouvant les gestes et les savoir-faire des compagnons de Prôtis.

Mais pour que l’expérience soit complète, le projet prévoit aussi des navigations expérimentales au plus proche des conditions antiques afin de mieux connaître et d’évaluer les qualités nautiques de ces navires phocéens qui ont fait la réputation de Marseille sur mer.

Remontant 2600 ans d’histoire dans le sillage de Prôtis, la navigation de retour à travers la Méditerranée, depuis Massalia jusqu’à la cité mère Phocée, en Asie mineure, devient alors possible.

En 1899, Marseille fêtait fastueusement le 25e centenaire de sa fondation et des noces de Gyptis en accueillant dans le Vieux-Port des reconstitutions fantaisistes des pentécontores de Prôtis. Cent quatorze ans plus tard, Marseille a l’opportunité d’honorer dignement son titre de « Capitale Européenne de la Culture 2013  » en faisant naviguer des répliques authentiques de navires phocéens issues directement, cette fois, des vestiges des épaves antiques enfouies dans son propre sol.

Pentécontore 1899. Doc. musée histoire Marseille

C’est à ce projet ambitieux, présenté par le Centre Camille Jullian, que sont conviés tous les partenaires qui souhaitent renouer avec les origines mêmes de la cité phocéenne et s’associer à la renaissance de son patrimoine fondateur.

Patrice Pomey
Directeur de recherche émérite du CNRS,
Responsable du projet PRÔTIS.

Blandine Nouvel

Ingénieure de recherche CNRS, responsable de ressources documentaires et chargée de la valorisation de l'IST au Centre Camille Jullian

More Posts - Website

Les grandes étapes du projet

  • Genèse (2008-2009)
  • Approvisionnements et expérimentation : 2010
    Repérage et abattage des bois, commande des matériaux de construction et expérimentations préalables à la construction de Prôtis
  • Montage définitif du projet : décembre 2012/février 2013
    signature de la convention Aix-Marseille Université / CNRS / Communauté urbaine Marseille Provence Métropole / Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • Installation du chantier : février 2013
    installation du local, aménagements, organisation des expérimentations complémentaires
  • Construction : 1er trimestre 2013
    Construction du bateau Gyptis
  • Navigation : été 2013
    Mise à l’eau, essais de stabilité et navigations expérimentales dans la rade de Marseille de Gyptis
  • Lancement officiel inaugural du navire Gyptis : 2013
  • Navigations évènementielles : automne 2013
    Gyptis : navigation entre les différents comptoirs massaliotes, d’Agde à Antibes en passant par Olbia (Hyères) et Nice.

Blandine Nouvel

Ingénieure de recherche CNRS, responsable de ressources documentaires et chargée de la valorisation de l'IST au Centre Camille Jullian

More Posts - Website

Comité de parrainage

Le comité se réunit à la demande du directeur du comité scientifique et technique pour être tenu informé de l’avancement du projet. Il fait part de ses recommandations.

Le comité de parrainage est composé de personnalités notoires, principalement issues du monde de la recherche en archéologie et en histoire maritime et navale, et de personnalités de droit en raison de leur fonction et de leur implication dans le projet. Ces personnalités apportent leur caution morale au projet :

Béat ARNOLD, archéologue cantonal de Neuchâtel, directeur du projet Altaripa, Neuchâtel (Suisse)
Georges F. BASS, fondateur de l’Institute for Nautical Archaeology, Texas A&M University, (USA).
Denis-Michel BOËLL, conservateur du Patrimoine, directeur adjoint du Musée national de la Marine, Paris.
Olé CRUMLIN-PEDERSEN, fondateur du Center for Maritime Archaeology, Roskilde (Danemark).
Jean-Yves EMPEREUR, directeur de recherche au CNRS, directeur du Centre d’Études Alexandrines, Alexandrie (Égypte).
Dominique GARCIA, professeur à l’Université de Provence, directeur du Centre Camille Jullian, Aix-en-Provence.
Antoinette HESNARD, directeur de recherche au CNRS, Centre Camille Jullian, responsable des fouilles de la place Jules-Verne à Marseille.
Robert ILBERT, président de l’Institut Méditerranéen de Recherche Avancée, Aix-Marseille Université – CNRS, Marseille.
Yaacov KAHANOV, professeur à Université d’Haïfa, directeur du L. Recanati Institute for Maritime Studies (Israël).
Bernard LATARJET, directeur de Marseille-Provence 2013.
Michel L’HOUR, directeur du Département des Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines, Ministère de la Culture, Marseille.
Brigitte MARIN, professeur à l’Université de Provence, directrice de la MMSH, Aix-en-Provence.
Bernard MOREL, ancien directeur de la MMSH, Aix-en- Provence.
Xavier NIETO, directeur du Centre d’archéologie subaquatique de Catalogne, Gérone (Espagne).
Antonis ALEXANDRIDIS, consul général de Grèce, Marseille.
Harry TZALAS, président de l’Institut Hellénique pour la Préservation de la Tradition Nautique, directeur du projet Kyrénia II, Athènes (Grèce).
Laurent VEDRINE, conservateur du Musée d’Histoire de la Ville de Marseille.

Blandine Nouvel

Ingénieure de recherche CNRS, responsable de ressources documentaires et chargée de la valorisation de l'IST au Centre Camille Jullian

More Posts - Website

Comité scientifique et technique

Ce comité exécutif valide les choix scientifiques et techniques concernant la réalisation du projet en général et les protocoles expérimentaux (construction et navigation) en particulier. Il assure ainsi le pilotage des différentes phases de l’opération.

Composé de spécialistes de l’archéologie navale antique et de la construction navale, il se réunit régulièrement sur invitation de son directeur et peut s’adjoindre toute personnalité qu’il jugerait nécessaire de consulter :

Pascal ARNAUD, professeur à l’Université de Nice, historien.
Giulia BOETTO, chargée de recherche au CNRS, Centre Camille Jullian, archéologue.
Denis BORG, responsable du chantier naval Borg.
Marie-Brigitte CARRE, chargée de recherche au CNRS, Centre Camille Jullian, archéologue.
Frédéric GUIBAL, chargé de recherche au CNRS, Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale , dendrochronologue.
Sabrina MARLIER, chargée de mission pour Arkaeos, chercheur associée du CCJ, archéologue.
Myriame MOREL-DELADELLE, conservatrice du patrimoine.
Patrice POMEY, directeur de recherche émérite du CNRS, Centre Camille Jullian, archéologue.
Éric RIETH, directeur de recherche au CNRS, Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris, Musée national de la Marine, archéologue.
Michel RIVAL, ingénieur de recherche honoraire du CNRS.
Robert ROMAN, ingénieur de recherche au CNRS, Centre Camille Jullian.

Blandine Nouvel

Ingénieure de recherche CNRS, responsable de ressources documentaires et chargée de la valorisation de l'IST au Centre Camille Jullian

More Posts - Website

Chantier naval Borg

Partenaire opérationnel et technique pour la construction du bateau

Chantier naval BorgLe Chantier Naval Borg est un spécialiste reconnu de la construction navale traditionnelle marseillaise. Depuis 2001, Denis BORG dirige le chantier fondé par son père en 1957.

Dépositaire de savoir-faire et de compétences techniques traditionnels, le chantier naval phocéen s’est vu officiellement attribuer en mai 2008 le label « Entreprise du Patrimoine Vivant », marque du Ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi, et, en avril 2010, le label « artisan d’art » délivré par la chambre des métiers. Plusieurs des bateaux qu’il a construits ont en outre été classés « bateaux du patrimoine » par la Fondation du Patrimoine Maritime et Fluvial, présidée par Gérard D’Aboville.

C’est une entreprise innovante, capable de s’investir dans des projets scientifiques et patrimoniaux de haute volée. Son ancrage marseillais, son attachement aux gestes et aux traditions qu’il perpétue lui confère le statut de véritable en font une composante de l’identité maritime de Marseille.

Le chantier Borg dédie une équipe spécifique à la construction de Gyptis : Thierry Garval, José Cano, Pierre Jacot-Descombes et Christian Virelizier

En savoir plus…

Blandine Nouvel

Ingénieure de recherche CNRS, responsable de ressources documentaires et chargée de la valorisation de l'IST au Centre Camille Jullian

More Posts - Website

Centre Camille Jullian

Direction et coordination du projet

LogoCCJ_PictoCoulLaboratoire d’archéologie méditerranéenne et africaine de l’Université d’Aix-Marseille associé au CNRS, au ministère de la Culture et à l’Inrap (Unité mixte de recherche 7299), le Centre Camille Jullian est l’une des principales composantes de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme à Aix-en-Provence.

L’archéologie maritime et navale constitue depuis toujours une de ses principales spécialités. Possédant un personnel qualifié et spécialement formé à la pratique de l’archéologie sous-marine et aux méthodes particulières de l’archéologie navale, il est le seul laboratoire en France travaillant dans ce domaine de recherche pour le monde antique méditerranéen.

L’histoire des techniques et la colonisation grecque en Méditerranée occidentale, notamment la colonisation phocéenne, comptent parmi les autres thèmes de recherche dont le Centre Camille Jullian s’est fait une spécialité.

Le projet PRÔTIS est situé à la croisée de ces différents thèmes de recherche.

En savoir plus…

Blandine Nouvel

Ingénieure de recherche CNRS, responsable de ressources documentaires et chargée de la valorisation de l'IST au Centre Camille Jullian

More Posts - Website